Évaluation et statistiques d'une production solaire de façade

Ce travail de diplôme, mandaté par le service intercommunal de l'électricité de Crissier (SIE), consiste à étudier l'installation photovoltaïque de leur bâtiment car celle-ci semble produire moins qu'attendue.

Nous avons commencé par simuler l'installation avec les données météo réelles, pour pouvoir exclure la météo comme cause de sous production. La différence relative entre la production et la simulation reste cependant trop élevée (> 20%).

Un travail d'enquête a été ensuite effectué pour essayer de trouver la raison de cette différence. Des prises de mesures et explorations des données de production de chaque onduleur ont été réalisées. Plusieurs pistes sont explorées comme les différents types de PID (Potential Induced Degradation) et l'effet Staebler-Wronski. Au final à part l'effet Staebler-Wronski qui est visible et une possible cause de dégradation des panneaux photovoltaïques reliés à un onduleur, toutefois il n'y a pas de solution concrète qui explique cette grande différence entre production et simulation. Cependant le vieillissement des panneaux dû à cet effet a pu être prédit.

Etudiant(s): Vincent Dumoulin

Année: 2018

Département: TIN

Filière: Génie électrique avec orientation en Systèmes énergétiques

Type de formation: Plein temps

Mandataire: SIE SA

Expert(s) interne(s): Jean-François Affolter

Institut(s): IESE

Téléchargement(s):
- Télécharger l'affiche
- Emprunter le travail